211 - Où il est bon de se prosterner à DIEU, en guise de remerciement, quand nous arrive un bienfait apparent ou quand une épreuve apparente est repoussée loin de nous

 

1159. Sa3d Ibn Abi Waqas (Radia ALLAH 3Anhoe) a dit : «Nous sortîmes de la Mecque avec le Messager de DIEU (Sal ALLAH A3leyhi wa SALAM) pour nous rendre à Médine. Quand nous fûmes près de 3Azoura'a (un endroit voisin de la Mecque), il mit pied à terre et leva ses deux mains, invoquant DIEU durant une heure. Puis il tomba en prosternation et resta longtemps dans cette position. Puis il se leva et leva ses deux mains durant une heure, puis se prosterna de nouveau. Cela se répéta trois fois de suite. Il dit enfin : «J'ai prié DIEU de me donner le droit d'intercéder pour ma nation et j'ai intercédé en sa faveur. IL m'accorda le (salut du) tiers de ma nation. Je me suis alors prosterné pour remercier DIEU de cette grande faveur. Puis je me suis relevé et j'ai prié de nouveau DIEU pour ma nation. IL m'accorda le salut d'un autre tiers. Je me prosternai encore en signe de remerciement. Puis je me suis relevé pour prier en faveur de ma nation. IL m'accorda alors le salut du dernier tiers. Aussi me prosternai-je pour remercier mon SEIGNEUR». (Rapporté par Abou Dawoud)  

Retour au menu